Titre

Le médecin gynécologue face à la demande d’interruption volontaire de grossesse : expérience vécue et discours sur l’avortement et sa prévention

Auteur Christine Bruchez
Directeur /trice Prof. Marie Santiago Delefosse
Co-directeur(s) /trice(s)
Résumé de la thèse Pratiquer des IVG est un acte potentiellement difficile pour les soignants et qui peut les confronter à diverses difficultés, et la manière dont ils vivent ces situations est encore peu étudiée. Comme les institutions sont tenues d'effectuer les IVG et que la loi ne prévoit pas de « clause de conscience », les éventuels conflits de conscience chez les praticiens se règlent en interne. Le choix de pratiquer ou non des IVG semble plus aisé en pratique privée. D'autre part, la prévention de l'avortement passe essentiellement par la promotion de la contraception ; toutefois on connaît mal l'implication des médecins dans la prescription de contraceptifs, et seules quelques études exploratoires ont été menées à ce jour. La recherche portera donc également sur les pratiques des gynécologues en matière de prévention des IVG.
Statut
Délai administratif de soutenance de thèse
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Google+
Xing