Titre

Implication des doigts dans la cognition numérique : étude longitudinale auprès d'enfants avec paralysie cérébrale

Auteur Nolwenn GUEDIN-COUDRAY
Directeur /trice Directrice : Catherine Thevenot, FPSE Co-directeur : Joël Fluss, HUG Co-directeur : Michel Fayol, CNRS
Co-directeur(s) /trice(s)
Résumé de la thèse La littérature scientifique rapporte que les doigts sont impliqués dans la mise en place des compétences numériques, et ce jusqu’au niveau symbolique. Des auteurs ont ainsi montré que la relation entre doigts et nombres est d’origine anatomique comme en témoigne l’intrication des aires neuronales de la discrimination digitale et de celles du traitement numérique. En complément à cette hypothèse localisationniste, d’autres chercheurs considèrent plus particulièrement que ce serait l’utilisation fonctionnelle précoce des doigts dans certaines routines gestuelles, tels le dénombrement par pointage ou le calcul sur les mains, qui aiderait à la bonne mise en place des compétences numériques. Comprendre si l’implication des doigts est d’ordre inné ou si elle est acquise lors d’apprentissages aura des retombées à la fois sur le plan des connaissances fondamentales et sur le plan des recommandations pédagogiques. L’enjeu de remédiations efficaces aux troubles du calcul est crucial au regard de la place des mathématiques dans les parcours scolaires et les orientations professionnelles de nos sociétés actuelles. Par ailleurs, il est montré depuis peu que l’usage des doigts à un stade pré-symbolique serait, certes utile, mais pas forcément indispensable à la construction des compétences symboliques ultérieures. Si tel est le cas, il est fondamental d’identifier quelle autre composante cognitive peut être un point d’appui pour un chemin vers le nombre et son emploi.
Statut
Délai administratif de soutenance de thèse
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Google+
Xing