Titre

Gestualité envers soi-même dans le développement précoce

Auteur Virginie Dupertuis
Directeur /trice Christiane Moro
Co-directeur(s) /trice(s)
Résumé de la thèse Ma thèse porte sur l’étude de la gestualité envers soi-même et l’usage de l’objet dans le développement précoce. Peu de travaux sur les gestes envers soi-même ont été réalisés jusqu’alors. Dans la littérature psychologique, cet objet d’étude constitue donc un champ inédit dans le domaine de la psychologie développementale qui rejoint les travaux actuellement réalisés sur la gestualité. Je me focaliserai plus particulièrement sur un type de geste dirigé vers soi, nommé ostension à soi, qui désigne la présentation de l’objet à soi par l’enfant. L’étude de ce geste chez le jeune enfant prend place au travers du paradigme de la Pragmatique de l’Objet (Moro & Rodríguez, 2005) qui s’inscrit dans la continuité des travaux de Vygotski (1934/1997) sur le développement historico-culturel du psychisme humain. La Pragmatique de l’Objet se préoccupe de la genèse des significations publiques, en lien avec l’usage de l’objet. L’objet, au travers de son usage, tient une place prépondérante dans le développement cognitif et communicatif du bébé. Selon la Pragmatique de l’Objet, la communauté sociale environnante (en l’occurrence l’adulte) transmet à l’enfant au travers de signes verbaux et non verbaux les usages canoniques des objets et les significations publiques y relatives, l’enfant s’appropriant concomitamment celles-ci et les signes que l’adulte a utilisés initialement pour lui transmettre les usages des objets. Cette étude concerne donc le développement des ostensions à soi, en lien avec les usages des objets.
Statut
Délai administratif de soutenance de thèse
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Google+
Xing