Titre

Enjeux psychosociaux de l'entrée dans le monde professionnel: Reconfigurations identitaires de personnes exilées avec un statut provisoire en Suisse

Auteur Stéphanie CARDOSO
Directeur /trice Eva Green (UniL)
Co-directeur(s) /trice(s) Nathalie Muller Mirza (UniGE)
Résumé de la thèse La crise migratoire des années 2010 a provoqué une augmentation du nombre de demandes d’asile en Suisse. Cette population très hétérogène rencontre diverses difficultés dans son intégration sociale, notamment sur le marché de l’emploi. Il en résulte des taux élevés d’inactivité et une forte dépendance à l’aide sociale. Dans ce domaine, les mesures d’intégration professionnelle sont encore peu développées : la Suisse n’est pas favorable à l’intégration de cette population sur le marché de l’emploi, craignant une plus grande attractivité du pays et une hausse des demandes d’asile. Depuis peu cependant, le Secrétariat d’État aux Migrations (SEM) initie des actions et incite au contraire à œuvrer en faveur d’une intégration professionnelle rapide des personnes en procédure d’asile, dans la mesure où la durée de séjour est rarement temporaire. Du point de vue des réfugié·e·s, l’entrée sur le marché du travail implique des processus de déprofessionnalisation, reprofessionnalisation et disqualification sociale. Ils/elles se trouvent de fait confronté·e·s à des ruptures et des changements profonds au niveau identitaire. Ces reconfigurations identitaires impliquent des dimensions propres au parcours migratoire et biographique, mais sont aussi affectées par des dimensions sociales et institutionnelles. La thèse aura pour but principal d’investiguer les dynamiques identitaires en jeu lors de la période clé de l’entrée sur le marché du travail – que nous considérons comme une transition psychosociale – chez les personnes requérantes d’asile ou réfugiées en Suisse. Pour cela, nous adopterons (1) une approche socioculturelle et dialogique en psychologie, qui se propose d’analyser à la fois les dimensions individuelles, institutionnelles et sociales de ce phénomène, (2) une approche compréhensive, qui vise, aux moyens d’outils méthodologiques particuliers, à mettre en lumière la construction du sens de l’expérience personnelle chez cette population, et (3) une méthodologie qui définit les processus identitaires en termes narratifs et utilise le récit comme outil psychologique permettant la réorganisation de l’expérience. Les apports de ce travail se situent d’une part au niveau théorique, du fait que différents champs de recherche de la psychologie y sont articulés (dynamiques identitaires, migration et asile, intégration et transition professionnelle) et d’autre part, au niveau des pratiques, puisqu’il s’agira de contribuer à la réflexion des professionnel·le·s du terrain pour qui ces questions ont des implications importantes au quotidien.
Statut au début
Délai administratif de soutenance de thèse 2023
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing